Clinique de Villecresnes

Nutrition • Obésité • Diabète

Cardiologie

Plus fréquente chez le jeune adulte obèse (moins de 40 ans), la prévalence de l'hypertension artérielle chez la personne obèse s'atténue avec l'âge mais perdure. La pression artérielle mesure la pression exercée par le flux du sang sur les artères.

On mesure 2 chiffres :

  • Une valeur haute : elle correspond à la systole (repos du muscle cardiaque)
  • Une valeur basse : elle correspond à la diastole (contraction du muscle cardiaque)

Elle varie, quand vous êtes en bonne santé, entre 90 et 140 cm de mercure, ou comme on vous le communique plus fréquemment : 14/9.

Quand l'une de ces valeurs est supérieure à ces chiffres, on parle d'hypertension artérielle.

Troubles cardio-vasculaires

  • Le risque d'infarctus : il est multiplié par 1,5 en cas de surpoids compris entre 10 et 30% et par 2 si le surpoids est supérieur à 30%
  • L'insuffisance cardiaque congestive : elle touche essentiellement l'obésité massive
  • La mort subite : Hippocrate disait déjà que " la mort subite est plus fréquente chez ceux qui sont naturellement gras que chez le maigre "
  • Les accidents trombo-emboliques : le dépôt de plaques graisseuses le long des artères (athérome) accentue le risque d'angine de poitrine ou d'infarctus du myocarde. Il entraîne également des phénomènes d'ischémie (diminution du flux sanguin), qui peut aboutir à une nécrose des zones non irriguées
  • Les accidents vasculaires cérébraux sont également plus fréquents chez le patient obèse
  • Les troubles veineux

Une concentration plus importante de graisse dans le sang entraîne des dépôts, qui ralentissent la circulation sanguine. Cela peut être source de douleur ou de problèmes, les plus fréquents étant les varices, les phlébites, les œdèmes et les jambes lourdes.

Visit lbetting.co.uk how to sing-up at ladbrokes